mercredi 13 février 2019

Autobiographie d'une courgette - Gilles Paris

Titre : Autobiographie d'une courgette
Auteur : Gilles Paris
Édition : Pion
Nombre de pages : 224
Genre : Contemporain 

Synopsis
Icare dit "Courgette", petit garçon de 9 ans, est né du mauvais côté de la vie.
Depuis tout petit, il veut tuer le ciel, à cause de sa mère qui dit souvent : "Le ciel, ma Courgette, c'est grand pour nous rappeler que dans la vie on n'est pas grand chose".
Depuis son accident, la mère d'Icare ne travaille plus, boit de la bière en regardant la télévision et ne s'occupe pas de son fils.
Un jour Courgette, à défaut de tuer le ciel, va tuer accidentellement sa mère. Le juge le déclare "incapable mineur".
Placé en maison d'accueil, Courgette découvre enfin l'Amitié, les fous rires, les larmes, les émotions et l'Amour...
Un petit chef-d'oeuvre d'humour et d'émotions. L'apprentissage d'une vie...

Mon avis sur cette lecture
A plusieurs reprises, "Autobiographie d'une courgette" m'a été vendu par mon entourage comme un petit concentré d'humour est d'émotions. J'ai donc décidé de découvrir la plume de Gilles Paris avec ce livre qui me permet de valider la consigne "un livre dont l'auteur et français", associé à la couleur violette du challenge "lire en couleur".
Icare, ou plutôt Courgette (comme il préfère qu'on l'appelle), est un petit garçon naïf qui n'a pas été épargné au cours de son enfance. Il subit l'alcoolisme de sa mère, la solitude, la vulgarité, la colère… Son calvaire va subitement prendre fin lorsqu'il tue accidentellement sa maman. A la suite de cela, il est placé en établissement d'accueil pour orphelins.
J'ai apprécié l'intelligence d'écriture de Gilles Paris qui arrive à nous imprégner de l'innocence des enfants avec facilité. Courgettes prend la parole tout au long de ce récit et nous fait part de son quotidien, avec sa fraicheur, sa manière d'accueillir le monde sans filtre et ses réflexions sans brides. c'est tellement décapant ! Beaucoup de situations m'ont amusées comme des expressions que l'on utilise quotidiennement et que les enfants ne comprennent pas, ou la manière qu'ils ont de répéter tous ce que l'ont dit. Dans nos bouches, certaines phrases grossières semblent "normales", et dans la leur, se transforment soudainement en paroles choquantes. 
Bien sûr, on a beau être dans le tête d'un enfant de 9 ans, les sujets abordés sont terrible : prostitution, abandon, racisme, vulgarité, maltraitance des enfants, violences physique et morale. Tout passe à la casserole !
J'ai aussi beaucoup aimé l'écriture, avec un langage pas très français mais qui colle vraiment aux enfants. C'est donc fréquemment que l'on peu retrouver des enchainements du type :  "le bureau à Mme Papino", "la porte au frigo", "j'étais très colère", "et on c'est tous bien marré"... On retrouve aussi des successions d'idées et d'actions avec des phrases très courtes, ou agrémentées de "et puis, et puis, et puis…".
En somme, je rejoint l'avis général quand à ce livre qui est un petit Milk-Shake frais et savoureux, qui se laisse lire facilement. 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire